Ruines intérieures

Je portais les habits du désespoir, les souliers de l’usure, le baluchon maigre des rêves dépouillés. J’étais devenu un sans-projet fixe, errant dans les décombres qui semblaient être une partie de moi. Et j’en appréciais la terrible inertie. Il y avait de souvenir, des panneaux au sol, des directions en déroute qui se renvoyaient desLire la suite « Ruines intérieures »

Le brouillon de couleurs

Ce texte comporte des passages inappropriés aux jeunes lecteurs ainsi qu’aux adultes sensibles. Je recommande donc à ces personnes de ne pas lire ce texte. Le brouillon de couleurs. La voiture file à vive allure. Défilé de montagne, de dépressions. Nous pénétrons un autre monde. Une nouvelle dimension où la  route même se dérobe. IlLire la suite « Le brouillon de couleurs »